Les gars comme toi...



Vouloir être entendu et compris sur cette boule à facette nommée la terre est une raison d’être, qui nous oblige à simplifier notre langage. Je commence dès maintenant… du moins j’essaie.

Ce matin, j’ai entendu :

- Tu m’as perdu… les gars comme toi.. Déjà que tu es français, ta profession a mauvaise presse avec tous les gourous du coin, même réputation que les vendeurs d’assurances, alors parle avec un vocabulaire que je comprends!!!

Sans voix je suis resté. Les personnes qui me connaissent doivent sourire en sachant que cela ne m’arrive pas souvent…certain qu’ils auraient aimé être là pour en profiter. Je dois me présenter autrement, je recommence donc :

Je me nomme Emmanuel Sabouret, je suis coach professionnel spécialiste de la transformation du comportement et des stratégies, afin d’atteindre un objectif.

C'est mieux?

En effet, je parle de transformation comportementale et stratégique. Nous sommes dans le cognitif (excusez-moi, vulgarisons), je parle de gestion mentale, d’apprentissage à agir autrement!!!

Pas besoin d’être malade pour rencontrer les « Gars comme moi ». Pour m’autoriser à exercer, j’ai effectué entre autres plus de deux mille heures de formations certifiées.

Il y a vingt ans, aller voir un psy était un secret d’État. Les Hommes se cachaient, chuchotaient en tremblant de passer pour un fou. Aujourd’hui, chacun a son spécialiste thérapeute à long terme. J’entends même les résumés des auteurs consultants, fiers de se justifier de pathologie, dont la rareté a l’exceptionnel du grain de sable sur une plage de Californie. Le soulagement de leur consultation leur donne la possibilité de faire partie d’un groupe diagnostiqué à l’identique. Appartenir à une tribu rassure et amplifie un handicap qui n’en est pas un, mais donne une raison de trouver un confort dans un état présent de mal-être, et de rejeter la faute sur quelque chose qu’ils ne gèrent pas à leurs yeux. Les Hommes consultent leur psy plus souvent que leur coiffeur…

Je suis prêt à gager que dans une dizaine d’années, que le coach certifié-hypnologue fera partie du paysage, et l’ignorance qui provoque aujourd’hui raillerie, peur et dédain, sera remplacée par une évidence de gage de réussite et de mieux-être, dont personne n’aura à ce moment-là, jamais douté.

Rien de magique, une écoute et des techniques de transformations de pensées, qui changent une impression de limite, en une ouverture facile sur l’avenir. Il ne suffit pas de travailler sur la tête de l’iceberg pour apporter une illusion temporaire à un changement. ...

. La transformation nécessite un nouvel apprentissage intégré, pour proposer une nouvelle possibilité d’agir à notre inconscient. Il est nécessaire que le consultant participe réellement et intensément au travail effectué et le répète chaque jour.

Bien souvent, après un certain temps, la conscience ne réalise même pas que c’est intégré. L’intégration se fait plus rapidement que d’apprendre à écrire ou à marcher. Cela devient un automatisme, une nouvelle croyance qui a toujours été là et qui s’impose sans le savoir.

Il est important de répéter que le coaching ou l’hypnose ne sont pas de la magie. L’investissement du client est indispensable et sera la raison principal du résultat obtenu. Malheureusement, il y a encore de doux rêveurs.

Il y a quelques jours, une femme proche de la retraite est venue me consulter pour perdre du poids (un mètre cinquante soit 4.9 pieds pour 99 kg soit 220 livres). Après un entretien de 45 minutes d’incongruences verbales et non verbales (incongruence : le verbale et le non verbale sont en conflit, l’un sourit et l’autre fait la grimace), il s’est avéré que cette femme « gère » parfaitement son alimentation depuis toujours, (la preuve de sa présence dans mon bureau…) a toujours fait des régimes parfaitement calibrés, mais qu’aujourd’hui elle était là avec l’idée que j’allais l’hypnotiser et « faire des trucs » . Elle désirait émerger de sa transe et ne plus jamais avoir envie de manger ! Il était hors de question pour elle de faire le moindre effort pour s’alléger du superflu pondéral, car elle se trouvait très bien, était parfaitement bien dans sa peau, mais qu’elle pensait que pour plus tard ce serait peut-être mieux pour sa santé…

Que faire ? « Les gars comme moi » travaillons uniquement avec le consentement du client et sa volonté à atteindre son objectif. La magie ne fait pas partie de nos compétences. La transe vécue par cette femme a été profonde par son bon vouloir à gouter à la magie, mais les inductions et métaphores sont peut-être restées à la porte de sa « gestion » parfaite. Je ne connais pas encore le résultat sur son comportement, et je brule cierge sur cierge devant l’hôtel de Merlin l’enchanteur pour qu’elle… retrouve sa définition de « gestion alimentaire »…

Il peut suffire de deux à cinq séances, afin d’atteindre un objectif si le consultant désire réellement un changement, qui ne relève pas de psychiatrie. Si ce n’est pas le cas, il est conseillé sans hésitation de changer de thérapeute.

Un homme comme Milton H. Erickson (Milton Hyland Erickson, né le 5 décembre 1901 à Aurum (Nevada) et mort le 25 mars 1980 à Phoenix (Arizona), est un psychiatre et psychologue américain qui a joué un rôle important dans le renouvellement de l'hypnose clinique et a consacré de nombreux travaux à l'hypnose thérapeutique. Son approche innovante en psychothérapie repose sur la conviction que le patient possède en lui les ressources pour répondre de manière appropriée aux situations qu'il rencontre : il s'agit par conséquent d'utiliser ses compétences et ses possibilités d'adaptation personnelles) permettait à ses clients de trouver leurs solutions sans que leur conscience ait l’impression de travailler. Avec de simples phrases, de la confusion et des inductions, l’état modifié de conscience mettait en place les transformations sans faire appel à cette dernière.

Au plus grand désarroi des « Gars comme moi », nos inductions se placent et s’intègrent tellement simplement que nos clients ont l’impression d’avoir toujours été dans l’état qu’ils étaient venus chercher avant la consultation.

Frustration et ego qui en prennent un coup, mais jouissance d’avoir relevé le défi du client devient notre quotidien. Pas bon pour les affaires tout ça, cela va trop vite, mais qu’importe, la pensée de le faire sans attendre un retour en connaissant le résultat, vaut bien au-delà du su-sucre et de la médaille en chocolat.

Dernièrement, une cliente, chargée d’une vie lourde et stressante, vivait un autre moment difficile en accompagnant un membre de sa famille atteinte d’un cancer en stade terminal. Elle est venue me consulter sans raison de vivre pour retrouver de la légèreté, de la liberté et du plaisir de vivre l’instant présent.

Son état était critique, vidé d’énergie et empli de désespoir. Nous avons travaillé trois fois ensemble sur son objectif de légèreté, liberté et de l’instant présent.

Au chevet du membre de sa famille, quelques semaines plus tard elle m’envoyait un SMS de panique :

- Je suis oppressé ce n’est pas normal ce que je vis. Je répondis rapidement : - Que se passe-t-il ? - Je vis un moment cauchemardesque, ma (…) meurt… et je me sens légère, libre et heureuse de vivre en ce moment alors que je devrais partager sa souffrance…

Que dire de plus… N’était-ce pas l’objectif désiré ?

L’Hypnose appartient à tous. La transe hypnotique exige d’être accompagnée par un professionnel, Il y a un cadre technique nécessaire, une intégrité obligatoire, et la personnalité de l’hypnologue feront la différence. Debout, statique, assise ou couchée, la pratique de l’hypnose est hors limite. Elle existe partout, à l’intérieur ou à l’extérieur, au bureau ou à la maison, la seule nécessitée est l’obligation de focaliser l’attention afin de rentrer en contact direct avec la face cachée de l’iceberg, qui seul décide de l’intégration d’un apprentissage.N’attendez pas encore des années pour atteindre vos objectifs et vous ouvrir à des personnes intègres et certifiées par des formations reconnues. Vulgarisez l’accompagnement d’un coach et de l’hypnose transformationnelle. Rien de magique, pas besoin d’y croire, une confiance du client en son guide et la confiance du guide en son client sont un point crucial à l’atteinte de l’objectif.

Ma clientèle est véritablement très Ying. Je reçois beaucoup de femmes à l’écoute de leurs sensations et désireuses d’agir. Les femmes sont souvent plus courageuses que les « y’a qu’à faut qu’on ». Vous connaissez tous ces hommes inébranlables, qui aiment que la viande rouge, boivent la bière au tonneau et vérifient tous les matins qu’ils n’ont rien perdu dans l’entre jambes pendant la nuit...

D’autres hommes aujourd’hui, s’ouvrent à une autre réalité, qui les rappelle à leur véritable existence de l’équilibre du Ying et du Yang.

Lorsque vous tournez l’interrupteur du plafonnier, la lumière s’allume… vous n’y croyez pas, vous le savez!!! Lorsque vous tournez l’interrupteur de votre plafonnier… Ce n’est pas différent, les Axones neuronaux (les fils électriques du cerveau, qui relie les neurones entre eux et les parties du cerveau qui les mettent en commun pour agir), ont plus de boites de dérivation que le système électrique de votre maison et mettent donc plus de temps à répondre. D’où l’importance d’intégrer des liaisons directes et de supprimer les boites de dérivation du conscient pour que cela aille plus vite sans avoir à y penser.

Alors vivent les « Gars comme moi », les « vendeurs d’assurances », « les Français »… et le reste du monde!!!

Faites confiance à la partie qui sait… et aux autres.

Emmanuel


3 vues

Cognition Académie accréditée par :

RevenuQuébec.svg.png
société dentaire du Québec.png
RITMA_Logo-1.jpg
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • LinkedIn Social Icon

​© 2013 Emmanuel Sabouret

  Tous droits réservés

  www.cognition-academie.com

© 2018 Cognition Académie 

École de formation en communication d'impact

Outil d'hypnose conversationnelle et de PNL