Auto-hypnose, pourquoi faire?


1 seule raison de pratiquer l’Auto-hypnose.

L’auto-hypnose est très souvent confondue avec la méditation pleine conscience qui est en fait bien différente. La pleine conscience est l’instant présent vécu dans tout son corps, son être. Il n’est pas question de laisser planer son esprit à autre chose. L’auto-hypnose doit être préparée et l’objectif défini, pour permettre justement à la conscience de laisser l’inconscient mettre en place l’état désiré.

D’après les calendriers Aztèques et Maya, l’année 2012 débute la fameuse ère du Verseau. Cette nouvelle époque s’annonce spirituelle et entraine une vision très personnelle à chacun, sur l’image que représente le monde matériel et immatériel.


L’hypnose est en fait un lien entre la petite voix sur votre épaule qui vous susurre des mots d’amour, et l’autre qui vous rabaisse sans cesse. Un mal-être est souvent le pire ennemie qui papote derrière votre tête, et qui vous éloigne d’une réalité qui pourrait être bien différente.

Loups

Imaginez, deux loups à vos pieds, l’un blanc qui vous protège, vous encourage et vous rassure, et l’autre noir, agressif, machiavélique et sans avenir. Le loup blanc est la raison de l’auto-hypnose. Il va permettre de passer au-delà des croyances limitantes, supprimer les barrières afin que l’artiste, le créateur puisse se permettre de rêver et d’espérer. Ce créateur va se donner des objectifs, faire des plans et programmer des protocoles pour atteindre son ambition. L’artiste se nomme le conscient, il sait ce qu’il veut, sans savoir vraiment comment faire.

Celui qui sait faire, c’est l’inconscient, celui qui a tous les programmes pour atteindre l’état désiré sans que le conscient ait besoin d’y penser.

L’infographiste

Imaginez un infographiste devant son ordinateur, il va appuyer sur le bouton de mise en route et laisser la carte mère, processeurs en tous genres et programmes défragmentés, prendre leur place. L’infographiste clique ensuite sur l’icône pour ouvrir le programme de dessin et commence à créer son œuvre. Il clique sur sa souris, déplace et gomme afin de laisser exprimer sa créativité et ses désirs. Il ne fait pas attention à ce moment-là, à toute la mécanique qui se développe au centre de la machine pour exécuter son objectif.

L’infographiste n’a aucune idée de toute la programmation nécessaire pour le combler, il sait que la machine, a toutes les capacités et même plus, pour faire ce qui est à faire. Il ne se pose même pas la question de ses possibilités. Lorsqu’il allume son ordinateur, il ne se demande pas s’il va s’allumer… Il s’allume.

Le conscient est le créateur, qui juge, analyse et transforme. L’inconscient se trouve être la programmation, la mémoire et… l’antivirus.

Lorsque l’ordinateur prend de l’âge, l’infographiste a besoin d’une machine plus puissante pour permettre aux programmes d’évoluer. Il ouvre alors la tour et change le processeur, la carte vidéo, et d’autres programmes nécessaires. Il referme sa boite et poursuit son travail en mettant à jour le reste du système, en le présentant à l’antivirus pour qu’il les ne rejette pas.

Conscient / Inconscient

Le conscient (l’infographiste) va chercher sa programmation dans l’inconscient (la tour de l’ordinateur). Le conscient a besoin de son loup blanc (lâcher prise) pour pouvoir créer et déterminer un objectif, mais il n’a pas la possibilité consciente d’ouvrir la tour pour changer le processeur. Pourtant, la transe hypnotique permet d’ouvrir un passage dans la tour de l’inconscient et d’aller changer le programme qui désire évoluer. Il est nécessaire d’occuper le créateur lorsque l’on veut atteindre le programme à transformer. Il faut l’empêcher de vouloir créer lui-même la solution, pour changer ce programme qu’il ne peut pas maitriser.

Transe

La phrase habituelle de la définition de la transe est : « état modifié de conscience ». Et si au contraire ce n’était pas un état modifié, mais l’état de conscience ? Imaginez que vous ayez accès à toute votre programmation, vos connaissances, un état où tout serait possible, un lien entre le créateur et le programme, vous ne seriez jamais sans ressource.

La transe permet de désapprendre pour réapprendre. Elle permet de défragmenter toutes les connaissances et de les réorganiser avec un nouveau protocole.

Cela parait facile, et c’est facile. Le créateur, l’ingénieur détermine l’objectif et doit laisser faire le technicien, le programmateur. Pour cela, il est nécessaire que l’objectif soit précis et qu’une étude, les raisons et les possibilités de celui-ci, aient été vérifiées et clarifié. Lorsqu’aucune objection est présente, il est alors possible de débuter le changement de protocole de l’inconscient.

Comme au cinéma, le créateur va visualiser, écouter et vivre la transformation qui se fera lorsque le programme sera définitivement en place. Il va se projeter dans un monde où tout est déjà différent, sans doute ou discussion. Il va l’inscrire dans un nouveau schéma neuronal. Le créateur devra chaque jour, plusieurs fois par jour, passer un moment avec son film, sa nouvelle histoire pour lui permettre de devenir réel, gravé dans sa programmation la plus profonde, comme une évidence.

Il se peut que l’antivirus se mette en route à ce moment-là, ne reconnaissant pas un programme et cherchant à le rejeter. C’est lorsque le doute se présente qu’il ne faut pas lâcher. Ce doute est le résultat d’un travail qui se fait et qui fait peur, à une routine inscrite dans le protocole de l’antivirus.

Chaque jour, passez du temps avec cette partie qui sait comment faire, programmer et résoudre. Cette partie a toutes les solutions pour atteindre l’objectif défini, les stratégies et les nouveaux comportements à mettre en place. Ces protocoles finiront par devenir de nouvelles habitudes qui agiront sans que l’ingénieur n’ait besoin d’intervenir. Il est important d’avoir confiance en son technicien et de le laisser faire ce qu’il a à faire.

Pourquoi l’auto-hypnose ?

La nécessité de recréer le passage entre le conscient et l’inconscient se trouve dans la transe. La transe débranche l’antivirus et permet à la partie qui sait apprendre, à travailler profondément.

Il est important de se faire accompagner les premières fois en auto-hypnose, pour suivre un certain protocole que vous vous approprierez par la suite. Définir l’objectif, lui donner vie et laisser le conscient se promener pendant que l’inconscient travaille sur le projet.

Route

Vous êtes dans votre voiture ou à pied. Vous faites très souvent ce chemin. D’abord tout droit puis un feu, puis encore tout droit. Là un carrefour avec des bouchons puis encore tout droit. Une école à droite avec les voitures garées en double file, encore des bouchons… Vous le connaissez par cœur ce chemin, vous êtes dans votre tête à penser à tout autre chose. Comme une machine, vous avancez, stoppez et repartez sans faire attention.

Et puis vous avez décidé de changer de route. En montant en voiture vous vous arrêtez un court instant, et vous visualisez la nouvelle route que vous allez prendre. Tout de suite à droite, puis à gauche, prendre la petite route moins fréquentée et tout droit. Il faudra faire plus attention, car la visibilité est plus difficile. Vous êtes très attentif, roulez et arrivez très rapidement, heureux d’avoir gagné autant de temps.

Deux, trois matins, vous visualisez de nouveau le chemin, qui va plus vite, et le prenez facilement. Le quatrième matin, vous avez la tête ailleurs, montez dans la voiture et partez. Le nouveau programme est tout frais, l’antivirus se met en place et… vous vous retrouvez à un carrefour avec des bouchons, puis encore tout droit avant l’école…

Il est temps de prendre le temps, de visualiser tous les matins le nouveau chemin et de créer sa nouvelle carte. Un matin quelques jours voir semaines de répétitions, vous avez la tête ailleurs, montez dans la voiture et partez. Et ce matin, vous arrivez quelques minutes après en ayant tourné à droite puis à gauche tout de suite après sans avoir à y penser.

L’auto-hypnose est une répétition de l’objectif défini, pour que le programmateur mette en place le travail du créateur, c’est ça la raison de l’auto-hypnose. Il est nécessaire d’apprendre l’auto-hypnose, le schéma est bien différent de la méditation et l’objectif aussi.

Alors, faites confiance à la partie qui sait…

Emmanuel


29 vues

Cognition Académie accréditée par :

RevenuQuébec.svg.png
société dentaire du Québec.png
RITMA_Logo-1.jpg
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • LinkedIn Social Icon

​© 2013 Emmanuel Sabouret

  Tous droits réservés

  www.cognition-academie.com

© 2018 Cognition Académie 

École de formation en communication d'impact

Outil d'hypnose conversationnelle et de PNL