Rechercher

Que veux dire "passer du temps avec la partie qui sait"


Que veut dire 'passer du temps avec la partie qui sait' ?

Une question me revient sans cesse après chaque séance de coaching transformationnel qui intègre de la PNL et de l’hypnose :

- Qui c’est, la partie qui sait, et que doit-on en faire ?


Il est pourtant indispensable de passer du temps en auto-hypnose avec cette partie qui sait, car sans cela, votre séance n’aura rien de plus qu’une transformation éphémère.

La magie de l’hypnose appartient à la partie qui sait. C’est une partie qui mesure, compare et choisit parmi tous ces apprentissages. Elle recherche comment atteindre au mieux l’objectif désiré, et au plus facile. Elle sélectionne le meilleur confort possible, avec toutes ses connaissances du moment.

Cette partie est d’une grande créativité, et sait décomposer un dixième de seconde en millier de morceaux, afin de placer à chaque instant la meilleure solution comportementale. La partie qui sait se trouve être l’ensemble de toutes vos connaissances, même celles que vous pensez ne pas savoir, et sélectionne les meilleurs pour faire le meilleur dans l’instant présent.

Je m’adresse à cette partie de vous qui sait regarder, parler, et lire. Prenez ces quelques lettres qui vont apparaître et je vous demande en les regardant surtout, de ne pas les lires. Êtes-vous prêt ?

Alors, ne lisez pas :

Pas possible

En effet, ce n’est pas possible. Cette partie qui sait lire est un comportement intégré dans votre disque dur. L’apprentissage de la lecture devient une évidence ancrée au plus profond des compétences. Votre cerveau a été programmé par une de ces parties qui savent, afin de pouvoir lire le mieux possible, et le plus simplement possible. Il est plus difficile, voire impossible, de faire l’inverse d’un programme intégré à un comportement depuis longtemps. Ces programmes ancrés dont nous ne pouvons expliquer verbalement comment ils fonctionnent, s’appellent des apprentissages non déclaratifs. Pour les changer, il faut faire un travail sur l’inconscient pour apprendre à désapprendre pour réapprendre.

Je vous propose de prendre un instant pour expliquer en quelques mots comment fait votre cerveau pour lire.

Je vous écoute…

J’attends…

En effet, la gymnastique neuronale de la mémoire non déclarative est non-verbalisable, ne perdons pas de temps…

Lors d’une séance de thérapie brève, les techniques de PNL (programmation neuro linguistique) permettront de comprendre la façon dont s’expriment verbalement ou non, vos apprentissages. Le thérapeute vous permettra de mettre de la lumière sur vos croyances et vos filtres et de faire des recadrages. Il vous permettra aussi de voir au-delà de vos barrières et de vos limites. Il se peut alors, que vos croyances changent, que vos objectifs deviennent plus ambitieux avec la prise de conscience qui pourrait apparaître.

Votre guide pourrait vous permettre d’apercevoir une subtilité qui pourrait être en fait, la tête de l’iceberg, de la réalité fantastique de vos capacités.

L’échange lors de la consultation serait alors de recadrer la concrétisation désirée du changement, en se servant de toutes vos capacités retrouvées. Il s’agit alors de mettre en place les stratégies pour avancer dans ce nouveau chemin, de débroussailler, éclairer, vivre la nouvelle réalité sans les limites, et d’intégrer le comportement dans la mémoire à court terme.

Pendant la première séance au bureau, le thérapeute va vous permettre d’aller au-delà de vos frontières et de vous faire goûter au résultat que vous allez obtenir. Avec l’hypnose accompagnée, la transe permet par votre conscient de graver le résultat en surface de l’inconscient, comme un architecte qui dessinerait son chef d’œuvre.

Le thérapeute demande à ce moment, à l’inconscient de son client, de laisser apparaître un objet, une image, un son, un ressentit une couleur, tout du moins un symbole. Il s’agira de ne rien créer consciemment, et de laisser surgir un symbole que votre conscient n’attend pas. Il doit vous surprendre et n’a souvent aucune raison logique dans son apparition. C’est la clef qui permet à votre conscient d’ouvrir le passage à votre inconscient, pour retrouver exactement le schéma que vous avez tracé. Ce schéma est l’architecte, cette partie qui sait, au mieux pour vous et au plus facile comment l’atteindre.

Les neurones alors sélectionnés par cette partie qui sait vont apprendre à se placer dans un certain ordre comme à l’entrainement. Ils vont se tromper, essayer, recommencer jusqu’à ce que la meilleure stratégie comportementale soit mise à jour. Vous devez apprendre à le faire avec la mémoire à court terme puis, comme pour la lecture, vous le ferez, sans pouvoir l’expliquer grâce à la mémoire à long terme, non déclarative, gravée profondément.

Plusieurs fois par jour, deux à vingt minutes, en toute sécurité, il est important de se recentrer, de faire appel à son symbole, et de replonger dans le schéma d’architecture de la partie qui sait. Il est important de ne rien attendre, d’avoir juste confiance et de se laisser guider par le symbole dans l’endroit où il apprendra à apprendre, à faire autrement. A chaque transe, le symbole peut changer ou être le même, simplement suivre l’évolution de la partie qui sait.

Alors surtout, ne finissez pas la phrase :

Faites confiance à la partie qui…

Et apprenez l’auto-hypnose avec un professionnel. Je vous fais confiance…

Emmanuel


13 vues

Cognition Académie accréditée par :

RevenuQuébec.svg.png
société dentaire du Québec.png
RITMA_Logo-1.jpg
contact - Emmanuel Sabouret.png
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • LinkedIn Social Icon

​© 2013 Emmanuel Sabouret

  Tous droits réservés

  www.cognition-academie.com

© 2018 Cognition Académie 

École de formation en communication d'impact

Outil d'hypnose conversationnelle et de PNL