Rechercher

Hypnose une simple technique ?


L’hypnose est enseignée comme une technique, mais est-ce suffisant ?


Technique pour le spectacle

La technique seule est réservée aux hypnotiseurs de spectacle. Elle se résume à un bon massage de relaxation sans attente de bénéfice à long terme, mais qui peut installer des croyances limitantes à long terme. La méconnaissance de l’hypnose d’accompagnement le prouve, amalgamé à des spectacles d’amuseur public qui n'ont que l’ambition d’offrir du bon temps sans expliquer une réalité bien plus profonde.

La technique de Milton Erickson

Les écoles de formation se basent toutes sur l’enseignement de Milton Erickson, psychiatre américain (1901-1980) qui a été modélisé par la PNL dans les années 70, afin de connaître ses secrets d’interventions exceptionnelles. Sa façon de faire a été décortiquée et des protocoles ont été définis et démontrés. Il n’a pas été assez souligné que la réussite du docteur Erickson était en premier lieu due à sa personnalité. Il le nomme dans de nombreuses vidéos en noirs et blancs où il suggérait à tous ses élèves d’être ce qu’ils étaient et non de vouloir être un autre.

Posture avant la technique

L’hypnose, avant d’être une technique est une posture, un état d’être une attitude. Pratiquer l’hypnose c’est d’abord vivre l’autohypnose, se centrer, se grounder pour les anglophones. L’état hypnotique se pratique comme la marche et la lecture pour devenir un automatisme. On ne fait pas de l’hypnose, on devient hypnose avec tout ce que cela incarne, le rapport dans l’écoute verbale et non verbale, le ressentis dans la synchronisation dans le non-jugement, l’empathie et non la sympathie émotionnelle, dans l’observation de stimuli qui exprime l’être intérieur et non un ego qui cherche une solution. Ensuite, seulement ensuite, les protocoles dans la technique ont un sens à être travaillé en hypnose.

La signification du mot "hypnose" évolue

L’hypnose d’accompagnement se pratique à tout moment de la journée sans avoir l’obligation d’être assis dans un bureau, accompagné d’un vocabulaire datant du 19e voire 18e siècle. La science de l’IRM et de la neurologie indique les changements neuronaux en état de transe hypnotique ce qui permet de faire évoluer une technique en hypnose moderne plus performante que celle du siècle dernier.

Malheureusement, encore beaucoup d’écoles, dites « reconnues » se disant des instituts de Milton Erickson forment leurs élèves avec des lectures de protocoles définis pour un symptôme comme une potion magique. Je remets en cause ces apprentissages qui formatent des praticiens comme des machines programmées à un essorage plus ou moins rapide et discréditent l’hypnose thérapeutique.

Souplesse et systémie

Le travail en hypnose d’accompagnement mérite la souplesse et la systémie de l’évolution de la personne accompagnée. L’imagination et l’intelligence émotionnelle sont primordiales à un bon praticien en hypnose, puis viendra les protocoles et les techniques d’hypnose. L’inverse est une hérésie qui fera de nouveau plonger l’hypnose dans l’oubli pour plusieurs dizaines d’années.

Alors envie de suivre une formation en hypnose ?

Vérifier l'enseignement

Alors faites confiance à la partie qui sait...

Emmanuel

#hypnologue #hypnothérapeute #hypnose

8 vues

Cognition Académie accréditée par :

RevenuQuébec.svg.png
société dentaire du Québec.png
RITMA_Logo-1.jpg
contact - Emmanuel Sabouret.png
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • LinkedIn Social Icon

​© 2013 Emmanuel Sabouret

  Tous droits réservés

  www.cognition-academie.com

© 2018 Cognition Académie 

École de formation en communication d'impact

Outil d'hypnose conversationnelle et de PNL