UA-39153264-1
top of page

Merci de vous être abonné !

Abonnez-vous au blog, c'est gratuit !

Page blanche


Accompagné par un consultant fabuleux, je me retrouve devant un devoir à faire, afin de mieux construire mes articles.

Vide de toute idée, je fais part à ma femme de mon manque d'inspiration, de la page blanche qui me fait face. Elle me lance alors avec une grande simplicité :

-Pourquoi n'écris-tu pas sur la "page blanche" ?

Très belle idée farfelue qui me lance un défi évident...

Regarder la principale attraction qui occupe mes pensées, est plus difficile que de la fuir. Et pourtant, la solution est toujours dans le problème !


La page blanche est la façon la plus simpliste pour indiquer que je tourne en boucle autour d’un rond-point. Il est temps que je rallume mon GPS pour recalculer ma destination. 📟


Connaissez-vous la page blanche ?

Imaginez un instant que cette page détient la solution et possède toutes les coordonnées. Tous les scénarios et leurs dénouements sont imprimés de façon claire lorsque je regarde cette feuille sous le bon angle. 🗒



Saturation


Je vous avoue que j’ai la face collée à cette foutue couleur insipide, dans l'instant, dans ce vide sans fond. Mon regard se perd et ne sait pas où s’arrêter. 😳

La saturation atteint la partie haute de ma conscience.

Fatigue, interrogation, désillusion, solitude qui entraînent la colère, la fuite puis la recherche d’un responsable. 😡

Alors, je flâne sur les réseaux sociaux où les « Namastes »🙏 , les défis en tous genres, la résilience et gratitude à toutes les sauces, les chats, les annonces de décès ou de Facebook qui doit prendre le contrôle de mes photos, les dictons mièvres et mielleux repartagés à coup de sirop d’érable, les gargarismes de vies édulcorées 🎇 à la recherche de « Likes »👍.

Je comprends alors que ma vie n’a rien à voir avec ces murs sociaux, de véritables pages blanches où l’inspiration est au développement ce que la médiocratie est à la connaissance. Elles sont aussi vides que temporelles et chassées en moins de temps que peut mettre le soleil 🌞 pour faire son tour de ronde.



Temps de pause


☝️ Je remercie ces réseaux qui me font comprendre que ma page est bien garnie. 👏

La sagesse et la maturité me renvoient à mes responsabilités. 🫀 Rester dans cette plaine aride est l’attrait de ma zone de confort. Lorsque je comprends que je ne savais pas que je ne savais pas, je reprends mon histoire.

Je vois une période statique, amputée de ses deux jambes. Je me demande alors comment sortir les pieds devant et la tête haute en tant que cul-de-jatte.

⏰ Il est temps de laisser repousser mes échasses comme le ferait la queue d’un lézard et de noircir intelligemment cette page. 🧾




Verso


Le mouvement reprend. Il suffit de me mettre à nu et de retourner le verso pour découvrir que le recto me ramène aux priorités sans pouvoir me cacher ou me mentir. 🧗‍♂️

Prendre du recul, m’autoriser à ne rien faire ou à ne pas bien me sentir est une normalité nécessaire chez le Sapiens. S’apitoyer sur mon sort ou partager mes états d’âme avec un imbécile 🤪 qui se croit assez intelligent 🤓 pour me prendre pour un idiot 🥳 est du temps perdu.

L'imbécile est ma page blanche, mon ego. Il croit pouvoir se permettre de remettre en question mon identité (voir "Identité") ma confiance, mes projets qui m’ont demandé beaucoup de travail, de sueur et de don de soi. 🥴

Retourner ce vide, c’est retrouver mon énergie, redéfinir l’objectif que je désire atteindre et comment l’atteindre. 🎯

Faire autrement, me permet de cesser de rester dans un schéma qui ne me convient pas (voir "Demain votre dernière parade")

Recadrer mes valeurs et les laisser me guider permet de retrouver le protocole qui conduit au sens de ma raison d’être. Cordonnier mal chaussé, je reviens à la base de l'enseignement que j’inculque à mes élèves sur le fonctionnement de nos comportements.

Il est normal de vivre ces moments de doutes afin de faire un vrai point. Le vide nous indique que nous sommes engagés sur un chemin qui n’est pas prévu pour nous, qui ne nous ressemble pas, et qui appartient à un autre. Et comme le vide se transmet par la page blanche, il est facile de comprendre que notre cerveau ne peut pas imaginer ce qui n’existe pas pour lui. 🐑

Faire un point avec moi-même, pratiquer l'auto-hypnose est ma solution idéale !!!


La prochaine fois que je vivrais la page blanche, je la retournerai en prenant du recul. Je sais que par sa présence je me serais égaré.

Je reviendrai à la base de mon interrogation, de mon chemin, de mes comportements et de mes attentes pour travailler avec moi-même.

Vous pouvez me rejoindre pour comprendre vos cartes cognitives, vos fonctionnements automatiques, les partager et apprendre à mieux communiquer avec vous-même !!!

Faites confiance à la partie qui sait…

Emmanuel

85 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Identité

bottom of page