UA-39153264-1
top of page

Merci de vous être abonné !

Abonnez-vous au blog, c'est gratuit !

J'ai plus envie, c'est mon droit NON ?

La valeur de l’engagement



J’ai envie d’être à la mode en écrivant ce billet d’humeur aujourd’hui. 📆

Je dis bien d’humeur. Les mots qui suivent n’appartiennent qu’à moi et je m’autorise à pousser le politiquement correct sous le tapis.


Je n’oblige personne à partager cette réflexion et gardez-vous bien de rester libre de pensée, sur cette intervention.


Depuis de nombreuses années, j’entends une belle partie de ce qui suit, prononcée, à voix basse quelles que soient les générations.


À 55 ans, ma voix porte plus loin sans crier haut et fort. Elle revient en écho comme un mouvement perpétuel pour bousculer mes valeurs. 🥺



Modélisation


Alors, je vais modéliser un comportement du Sapiens du 21e siècle et garder la suite de mon intervention dans le même état d’esprit.


- Voil je comenc avec une bon intenti en espér que la magie opérer tout de suite. Je ne sais pas vraim ce que je veux en m’engagea à moit dans mes acti. Au déb c’est nouveau et existant et puis sans savoir pourquoi, l’exitatio s’essouf et je pas à aut cho…



C’est fatigant à déchiffrer, n’est-ce pas ?

Imaginez comment cela peut l’être, de percevoir, tous les jours, des vies vécues à moitié… Sans engagement ni motivation, avec la seule intention de posséder, sans volonté de faire le moindre effort. 😴

Je me demande ce qui fait que le sapiens garde une distance d’observation confortable dans ses engagements ?



S’il n’y a pas de promesse de magie au bout d’un rendez-vous : 🪄

Je viens… je ne viens plus

Je le fais… non, j’ai changé d’avis

Je m’étais engagé… je suis passé à autre chose



Suivant la perception de la nuit passée, la température extérieure, le programme télé ou l’appel de la bière fraîche, les rendez-vous sont annulés, une formation achetée est placée au placard ou est à peine commencée et les livres non lus s’empilent sur l’étagère.


Je sais bien que je généralise et pourtant il serait intéressant d’avoir des statistiques pour comprendre la situation. 📊



Statistiques


Ayant fait chou blanc dans ma recherche de statistiques sur internet, j’ai fait les miennes et je vous les soumets.


Lorsque je propose un Masterclass gratuit en ELearning, sur 50 personnes inscrites :

- 32% ont terminé l’atelier, après deux mois d’inscription

- 53% ont fait la moitié ou plus

- 15% ne l’ont toujours pas commencé dans ce même laps de temps.


Pour mes formations payantes$en ligne sur le même nombre d’inscrits, je retrouve dans une période de 3 mois après l’achat :

- 31% l’ont terminé

- 45% ont fait la moitié

- 24% ne l’ont toujours pas ouverte !!!


Ce comportement se retrouve avec la clientèle en consultation privée.

Un nouveau client pour mes services à deux consultations imposées en profitant d’un travail supplémentaire en ELearning avec 14 audio d’autohypnose et 3 heures d’ateliers en ELearning pour approfondir le travail :

- 15% de la nouvelle clientèle ne vient pas ou demande un report pour la deuxième consultation qui ne se fera pas…

- 44% feront le travail en ELearning

- 30% auront fait la moitié et plus du contenu

- 26% ne se donneront même pas la peine d’ouvrir la page.


Lors d’un atelier gratuit d’une heure en hypnose et autohypnose, les inscriptions tombent à profusion sur le site internet. À l’heure de l’atelier, 25% ne se présenteront pas... 😤


🆓 "Le mot gratuit est à l’avarice ce que le lacet est au soulier, indissociable et vide à l’intérieur." 🥾
Manolo Sabouro



Réflexion


Je pourrais alors me poser la question et remettre en cause l’intérêt de mes services. 🙇🏻‍♂️


Le marketeur des réseaux sociaux : 💹

- Je suis un spécialiste. En travaillant avec moi, je vais t’apprendre comment en 5 étapes faire un chiffre d’affaires à 6 chiffre. Mon dernier client les a faits en moins de 24 heures. Ça ne te coûtera rien par rapport à ce que tu vas ramasser !!! 💵


Que c’est beau le marketing de l’opportunisme. Une nouvelle façon de construire sa piscine🏊‍♀️ en divulguant des secrets que vous pouvez trouver sur Youtube, lors de live aussi vide de sens, que leurs services proposés à des sommes faramineuses. 🤑



Se remettre en question


Me remettre en question, je le fais tous les jours 🧐 :

Je travaille sur mes protocoles de cours, les présentations vivantes, recherches de persona, design du site internet, SEO, tarifs, les besoins du client, développer ma clientèle privée au bureau, les formations, ateliers, etc.


Même avec beaucoup de travail et de remise en question, il arrive de ne pas atteindre l’objectif recherché. 😞


Il s’agit de se demander d’abord s’il y a de la demande et ensuite si vous êtes suivi.

Une bonne façon pour savoir si la clientèle est fidèle et intéressée, il est nécessaire de vérifier les statistiques de la fameuse newsletter du mois. 📫


J’ai une sélection de 800 adresses pour mes emails professionnels, après avoir supprimé les 800 qui les rejettent ou qui passent en indésirables.

- 100% des 800 mails arrivent à destination. Les statistiques des taux d’ouverture moyenne de ce type de courriels sont entre 15% à 30%

- L’ouverture moyenne de mes courriels est de 57%

- La moyenne des clics sur le courriel est entre 2 et 5% et pour mon cas est de 6%.


Cela démontre que l’intérêt est présent dans la population d’apprendre à se nourrir de connaissance et de changer de comportement ou de perception. 🤗


Alors qu’est-ce qui fait que la clientèle rêve de la possibilité d’un futur qui ne se rapproche jamais, plutôt que de se mettre dans le mouvement maintenant et de s’y tenir ?


Ce ; « je vais maintenant », est rarement employé et repousse à demain ce qui ne sera toujours pas fait après-demain.



Le fuyant

- Je n’ai pas le temps, ça ne sert à rien, je ne suis pas bien aujourd’hui, je suis fatigué, je n’ai pas eu le temps de pratiquer, je verrai plus tard... ». 😪


Les arguments qui créent le non-engagement deviennent des phantasmes pour se donner bonne conscience et bonne figure face aux autres ou ses propres valeurs.


Une bonne partie de la société est dans un monde où tout doit être dans l’immédiat et obtenu maintenant. 🏎



Service à la clientèle


Les exigences sont fortes et une partie des clients ne se sentent pas responsables de l’engagement interne qu’ils doivent mettre en place.

Pour eux la responsabilité du problème à régler incombe aux autres et le moindre effort à fournir leur fera faire une volte-face pour passer à autre chose. 🤬


Ils pourront alors fanfaronner à qui veut l’entendre ;

« J’AI ESSAYÉ, C’EST L’AUTRE QUI N'EST PAS BON, MAIS J’AI ESSAYÉ !!! »

Rappelez-vous que "essayer" c'est se donner la possibilité d'échouer. Un mot qui sonne comme l'argument du non-engagement.




Amplification du droit sans devoir


Nous pouvons observer la même façon de fonctionner dans les services bancaires. 🏦

Il est courant aujourd’hui qu’un client surendetté, travaillant 20 heures par semaine, insulte un agent bancaire qui lui dira qu’il n’est pas possible d’avoir un prêt de 500 000$ pour s’acheter sa maison vu sa situation financière.


Prenez le temps d’imaginer que ce mouvement « d’engagement si je veux » s’amplifie :


- Au restaurant 🍔, 44% des clients prendraient leur repas comme à l’accoutumée.

30 % passeront leur commande et après l’entrée demanderont l’addition pour ce qu’ils ont mangé et partiront.

26% réserveront, mais ne viendront pas (ce qui est déjà le cas, et sans prévenir !!! C’est leur droit, c’est eux qui paient, les rois).


- En avion ✈️: 44% seront à l’heure, disciplinés comme à l’habitude. Un billet d’avion d’un point A à un point B.

30% demanderont à faire demi-tour après le décollage en expliquant que le voyage va être trop long et qu’ils ont changé d’avis.

Les 26% restant demanderont un remboursement quelques heures avant le décollage, car ils préfèrent s’installer au soleil sur Facebook plutôt que de perdre du temps à faire le voyage jusqu’à l’aéroport.



J’ai hâte de voir la réaction de ceux qui n’ont pas cette valeur de l’engagement lorsque les professionnels du service feront :


- Les coiffeurs 💇🏻‍♀️ feront la nouvelle coupe demandée juste sur un côté de la tête

- Les compagnies aériennes🛬 annonceront que seuls l’avant ou l’arrière de l’avion partiront ou pourront descendre pour la correspondance

- Les restaurateurs🧑🏽‍🍳 serviront la moitié des portions dans les assiettes

- Les psys ou thérapeutes👩🏻‍⚕️conversationnels emploieront un mot sur deux à haute voix lors de leurs séances

- Les concessionnaires automobiles 🚘 livreront les voitures avec deux roues sur les quatre

- Les voyages touristiques 🎡 payés pour une semaine ne dureront que deux jours, car les hôteliers ont aussi le droit de changer d’avis.




Réflexion


De même sur les réseaux sociaux, il est plus facile de réagir à une photo sans importance :

Le quidam : - AH, le con, elle est bien bonne celle-là


Plutôt que de réagir à un contenu qui ferait réfléchir :

- Que pourrais-tu entreprendre qui te comblerait ?

Le winner : - (Soupir d’extase) … battre mon record de bière pendant le match de samedi.




Engagement


Avant de vous engager, ne vous demandez

pas ce que vous allez perdre, mais plutôt ce que vous allez gagner🏆dans la simplicité, lorsque vous irez au bout d’une décision.


Rappelez-vous ce que cela vous a apporté et la fierté que vous pouvez avoir en pensant à la dernière fois que vous avez été au bout de votre engagement.


S’autoriser à aller de l’avant pourrait être de s’autoriser à se reconnaître et être motivé.


C’est dingue lorsque l’on regarde la différence entre l’esprit de l’humain et le Covid…

Il est facile de prendre conscience que le Covid lui… il évolue.

Je dis ça, je ne dis rien. C’est à vous de tester et de vivre votre vie en entier, aller au bout de vos engagements lorsque vous aurez réellement pris une décision.


Bien entendu, vous l’avez compris, cette chronique est volontairement provocatrice. Elle aura le mérite d’exister, si un seul d’entre vous est mené à réfléchir. 🤔

Faites confiance à la partie qui sait…


Emmanuel






45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page