UA-39153264-1
top of page

Merci de vous être abonné !

Abonnez-vous au blog, c'est gratuit !

Le libre arbitre existe-t-il ? (1)


Même si les neurosciences tendent à expliquer que le fait de renoncer c'est avoir son libre arbitre, il serait intéressant de connaitre ce qui déclenche le renoncement pour confirmer la liberté de penser consciemment.


Le libre arbitre est un débat aussi complexe que peut l'être la réflexion de « l’œuf ou la poule ».


Vous revendiquez avoir votre libre arbitre, car vous rejetez l'idée que quelqu’un puisse vous manipuler ou vous imposer des comportements dans votre vie.

Libre arbitre - Emmanuel Sabouret

Penser c'est aussi influencer


Nous savons que toutes les discussions sont orientées, dans le seul but d’obtenir quelque chose. L’éducation et l’environnement ont créé des comportements d’évidences, des axiomes, des automatismes qui nous laissent penser que nous avons notre liberté de choix.


Connaitre les règles d’une société exige une réalité commune. Elle dispose pourtant d’une liberté d'interprétation à exposer à son voisin.


L’argumentation vient de l’environnement professionnel ou familiale, religieuse ou laïque, scientifique ou conspirationniste avec le seul intérêt de convaincre et de rallier à sa cause. Il nait alors un sentiment d’appartenance.

Deux choix sont donc possibles, souvent deux opposés, noir ou blanc, gentil ou méchant qui expriment l’illusion de vous laisser à votre libre arbitre.



L'oeuf ou la poule

L'œuf ou la poule ou l'art du libre arbitre


La fameuse question de l’œuf ou la poule est un bel exemple de dualité extrême.

Nous partons avec un dogme, une vérité fondamentale qu’il n’y a que deux possibilités. Et si la réponse était ailleurs, ni un œuf ni une poule comme nous les connaissons aujourd’hui.


Les dinosaures pondaient déjà des œufs comme les poissons. Quelle que soit l’origine, tout démarre d’une cellule qui crée un œuf, minéralisé ou non, même chez les mammifères.

La question est donc orientée pour créer un trouble, un questionnement qui n’a pas lieu, pour entrainer une histoire comme celle d’Erwin Schrödinger du chat mort et vivant en même temps.


Nous ne sommes libres de rien, tout a un sens qui justifie nos pensées ou nos actions pour nous donner raison. Nous sommes influencés à chaque instant dans nos décisions par l’extérieur ou par nos fondements et nos biais cognitifs.

Nous revendiquons la liberté, une illusion pour se sentir délivré de responsabilité imposée par nos croyances héréditaires, ou les contre-valeurs des contradicteurs.


Déchiré entre les uns et les autres, il peut être difficile de ne pas prendre parti, de ne pas justifier sa décision pour ne pas basculer dans l’extrême et… de subir une manipulation !


La liberté commence par le fait d’accepter qu’elle ne soit qu’illusion et que nous influençons nous-mêmes notre entourage. Nous sommes tous prisonniers dans environ 1400 cm³ qu’est notre boite crânienne.



Le Roi



Lorsque le cerveau entre dans l’analyse, conscient de pouvoir faire un choix, la sensation du libre arbitre fait surface et flatte un égo qui revendique son indépendance et son intelligence de voir clair dans la situation. La clarté est en fait un filtre qui propose sa vérité.


Toutes actions et tous comportements ont un objectif à atteindre :

- Plaire aux autres ?

- Pour l’égo ?

- Par conviction personnelle ?

- Pour posséder ?

- Pour rester dans les valeurs ?

- Suivre les croyances quitte à vivre des dualités ?

- Etc.


Demandez-vous :


- Qui a programmé vos valeurs et vos croyances pour former vos convictions personnelles ?

- Êtes-vous libres totalement de vos choix et avez-vous un véritable libre arbitre ?

- Qu’est-ce ou qui est caché derrière la sensation de libre arbitre ?


De plus, les décisions sont aussi influencées par la personne qui questionne ou observe. La position qu’elle tient auprès de nous, aura une grande importance dans le choix et l’engagement qui sera pris. L’avis d’une personne d’influence aura une incidence importante sur les conclusions. Ses propres filtres créeront un scénario qui manipulera aussi la réflexion.


Il faudrait plusieurs livres pour en philosopher et ce n’est pas l’endroit. Quels que soient nos choix, ils ont pour but d’obtenir quelque chose. L’obtention de ce trophée manipule nos décisions sans que nous en ayons toujours conscience. Il est plus difficile d’intégrer l’information d’une personne qui nous parait sans intérêt.

Sommes-nous que des marionnettes sans liberté de choix ?


Biais cognitifs - Emmanuel Sabouret

Réflexion


La réponse est trop complexe pour un simple oui ou non.

Pour se libérer d’un questionnement sans fin, il est nécessaire d'accepter qu’une partie de nous, agit automatiquement dans les décisions sans se connecter à la réflexion.

Prendre du recul et faire une pause sur l'action à entreprendre et à percevoir ce que va entrainer ce choix, permet de conscientiser l’intérêt d'une décision plutôt qu'une autre.

Assumer ses décisions, c'est peut-être tout simplement avoir son libre arbitre, accepter de se tromper, pour faire des essais et des apprentissages.

Que vous pensiez ne pas avoir pris la bonne décision par la suite et d’avoir été influencé, vous permettra de comprendre comme vous fonctionnez. Vous pourrez alors prendre plus de recul pour vous détacher de toute influence et déterminer ce qui vous incite à prendre parti.


Vous avez tout le temps et le libre arbitre d’y penser !


Pour cela, vous devrez ralentir le hamster et penser autrement.

Je développerai la technique dans le prochain post, afin d'ouvrir une partie de réflexion avec le biais de confirmation !


Faites confiance à la partie qui sait…


Emmanuel



 

Consultation à Québec le mardi 12 septembre


 



Parution prochaine

Fin septembre 2023 :

"Déjouer le stress et l'anxiété"




 

Emmanuel Sabouret

Praticien et conférencier, Emmanuel accompagne aussi des particuliers et des dirigeants d’entreprise dans leur évolution, leur organisation et leur communication dans leurs quotidiens et lors de nouveaux défis professionnels. Il leur apporte ses connaissances et les protocoles inconscients comportementaux de la communication, du désir et de l’engagement, l’acceptation de la différence et du libre choix. L'organisation, la discipline et la persévérance sont à la portée de tous.


 


83 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Et si ?

Comments


bottom of page