Hypnose, un mot gros de sens rempli de gros mots



Histoire qui se répète sans apprentissage où la connaissance régresse aussi rapidement que le nombre d’abonnés sur Facebook.

L’hypnose est décriée depuis des décennies et encore aujourd’hui, la prise de contrôle perçue par l’hypnose de spectacle, laisse dubitatifs et nourrit les sceptiques de tout et de rien pourvu qu’ils ne soient pas d’accord avec les autres…

Yeux globuleux d’un hypno induisant « dort » avec une voix caverneuse n’ont pourtant rien à voir avec une réalité naturelle.

La technique d’hypnose est innée pour certains et s’apprend pour les autres. La simple observation du fonctionnement du cerveau et du système émotionnel permet de comprendre le fonctionnement schématique de l’être humain. Même si le contenu des 7,5 milliards d’habitants sur cette planète bleue est différent, le contenant reste le même.

L’être humain cherche à être vu, aimé et reconnu. Tout comportement a un intérêt positif à prendre du plaisir. Ce comportement peut paraître limitant et pourtant le gain secondaire de celui-ci est une réalité à prendre en compte.

Parano serait celui qui pense savoir ce qu’il fait. Notre cerveau est formaté à agir de la même façon chaque jour, encouragé par des croyances héréditaires qui le maintiennent dans des comportements décourageants de non-sens. Il aimerait faire autre chose et pourtant une partie consciente reste dans des habitudes de confort inconfortable.

Ne croyez pas qu’il soit possible d’agir consciemment sur du long terme. Communiquer avec les autres demande une stratégie d’écoute et d’intervention. Communiquer a toujours une raison d’être, une intention. Un simple bonjour recherche une attention, «je suis là, regarde-moi…»

Communiquer est une émotion facile à calibrer avec l’intention d’atteindre un objectif recherché.

Obtus serait celui qui pense ne pas avoir besoin de communiquer avec les autres et atteint d’odynophagie celui qui refuserait d’échanger avec l’intérieur de lui-même. Il est démontré que notre mémoire d’apprentissage et d’évolution permet d’avoir absolument toutes les ressources dans notre corps-esprit afin de décrocher tous les objectifs de vie. La seule façon d’échouer est de refuser de faire des liens…

Sourd est celui qui refuse de voir ou de ressentir l’appel de son intérieur. Curieux est celui qui perçoit son besoin et heureux est l’être qui communique avec lui-même.

Une façon simple et naturelle est offerte à ce dernier, un canal de communication entre ses rêves et ses savoirs, entre ses besoins et ses possibilités, une simple technique appelée hypnose.

Éduquer le monde à l’apprentissage de la communication serait le former à l’hypnose conversationnelle puis à la pratique de l’autohypnose. Le changement viendrait des générations naissantes où l’apprentissage commencerait à l’école. L’être humain apprendrait comment apprendre, comment faire appel à ses propres ressources, comment accepter l’autre sans jugement et surtout comment se changer soi-même afin de changer l’autre…

HYPNOSE, si simple et si facile pour celui qui autorise le mouvement.

Faites confiance à la partie qui sait…

Emmanuel

#hypnose #apprentissage #formationhypnose #autohypnose #autohypnose

13 vues

Cognition Académie accréditée par :

RevenuQuébec.svg.png
société dentaire du Québec.png
RITMA_Logo-1.jpg
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • LinkedIn Social Icon

​© 2013 Emmanuel Sabouret

  Tous droits réservés

  www.cognition-academie.com

© 2018 Cognition Académie 

École de formation en communication d'impact

Outil d'hypnose conversationnelle et de PNL