Rechercher

Amour ou reconnaissance ?

Mis à jour : 10 déc. 2020


Amour ou reconnaissance ?



L’équilibre est présent et s’amplifie lorsque nous avons fait le tri entre l’amour et la reconnaissance.


L’être humain est émotionnel. Cette réalité est un axiome.


Nous recherchons tous l’amour de l’autre et il est important de comprendre après quel amour nous courons :


- Une entité globale

ou

- Un rôle




Rôle et identité


En tant qu’être humain, il s’agit de ne pas confondre :


- L’identité de votre personne, c’est-à-dire vos valeurs et croyances, le don que vous faites aux autres, physique ou psychique, ce que vous désirez que les autres reconnaissent en vous pour vous aimer.


Ou


- La reconnaissance de votre expertise professionnelle ou personnelle.


Une star, un artiste est aimé par ce qu’il livre et nous le voyons comme un tout. Il est aimé et adulé par les autres. Il nous renvoie une image de l’amour inconditionnel qui nous est difficile à nous approprier. L’estime et l’amour que nous pouvons avoir de nous-mêmes sont biaisés par l’interprétation que nous nous faisons du regard de l’autre.


Très souvent, la star est aimée à travers ses rôles. La surprise et la déroute s’installent lorsque nous creusons sa vie privée. Des dissonances de comportement avec l’image que nous avions d’elle, nous font prendre du recul. C’est alors que nous devenons respectueux et reconnaissants de son travail d’acteur, alors que nous n’aimons pas particulièrement la personne.


L’image d’être aimé représente une singularité positive qui ne donne pas le droit à l’exception. En étant entier, l’image projetée vient en conflit face à la représentation des croyances et valeurs de l’autre, même si ce n’est qu’une infime différence de ce qu’elle attend. À partir de là, l’amour est présent, MAIS…



Mais


Ce « mais » fait toute la différence émotionnelle entre l’attente et la représentation de l’amour inconditionnel. Ce « mais » crée le grain de sable qui pose un doute dans l’amour projeté par les proches.


Il s’agit donc de séparer l’amour inconditionnel de l’authenticité de votre identité, à l’amour de la reconnaissance du rôle que vous jouez



Personnel


Dans votre vie personnelle, votre entourage vous aime pour ce que vous êtes au plus profond. Vos qualités, comme vos défauts, sont des pièces importantes qui définissent votre identité. Ce que vous pensez « défaut », peut-être une fragilité qui a son charme et qui est intrinsèque à votre identité. On aime ou on n’aime pas, mais quand on aime, cela devient une évidence qui ne peut être justifiée.

Alors, l’amour devient inconditionnel.



Professionnel


Dans la vie professionnelle, le rôle à jouer dirige le comportement et les actions. Seul le rôle est important, il y a une attente dans la demande à exécuter et les états d’âme n’ont pas leurs places.


En jouant votre rôle professionnel, vous répondez à une attente professionnelle, vos valeurs identitaires doivent se coller aux valeurs du travail que l’on attend de vous. Ce n’est pas vous qui intervenez, c’est le rôle que vous jouez.

Bien entendu, votre engagement et votre identité feront de vous, un employé ou un entrepreneur avec des plus-values qui sont l’identité de votre personnalité qui doit apparaître au second plan du rôle que vous endossez.


Au fil du temps, les plus-values viendront comploter avec les attentes identitaires et un besoin plus important de reconnaissance, insidieusement transformées en besoin « d’amour » qui devient émotionnel...


Ce comportement cognitif est humain, car tout comportement a une attente de reconnaissance. L’esprit du sauveur qui est un comportement finit régulièrement par s’infliger l’état de victime. Le sauveur extrémiste est perçu comme un bourreau par la personne qui a des attentes non définies, sans aucune limite de son sauveur.


L’attente de reconnaissance pour le rôle joué se transforme en besoin d’amour identitaire alors qu’il aurait dû rester aux faits demandés, la règle du jeu défini pour le rôle qui lui est attribué.



Apprentissage


J’ai mis longtemps à apprendre à me dissocier des rôles qui me sont donnés pour définir mes attentes de reconnaissance ou d’amour. (États de conscience)


Cela permet de vivre sa vie, de réorganiser les priorités dans l’investissement engagé pour les autres.

Rechercher l’amour inconditionnel de tous, c’est se donner des responsabilités que personne n’a demandées, de créer des solutions là où il n’y a pas de problèmes dans le seul but… d’être aimé.


Être aimé par tous demande beaucoup de sacrifices, tout d’abord d’être méchant avec soi-même.


Alors, demandez-vous ce que vous attendez d’un professionnel à qui vous allez faire appel :

- Être quelqu’un de parfait dans sa vie privée ?

- Un professionnel qui pourra répondre au mieux à vos attentes ?


Et ensuite qu’attendez-vous :

- Qu’il devienne votre ami ?

- Qu’il reste à votre disposition pour faire appel à lui pour une autre occasion professionnelle ?


Vous percevrez alors la différence entre l’amour et la reconnaissance. L’identité a besoin d’amour, une reconnaissance personnelle qui se définit avec des mots et des gestes que vous n’utilisez pas dans tous les rôles de la vie.


La reconnaissance est aussi un amour, mais de fait, un contrat signé oralement comme un protocole d’évidence ou la démonstration de la satisfaction, ne s’exprime pas le moins du monde comme dans la vie privée.

Le contenant de l’amour et de la reconnaissance est le même, le contenu est différent.


Déterminez le rôle que vous jouez et votre attente sera comblée.

Vous allégerez vos journées et votre besoin de porter attention au regard de l’autre… pour être aimé.


Faites confiance à la partie qui sait…

Emmanuel



Apprenez à vous servir de la magie de votre cerveau ici

123 vues0 commentaire

Accréditations Emmanuel Sabouret et Cognition Académie :

- Revenu Québec

- Emploi et Développement social Canada

- Société Dentaire de Québec

- RITMA

- SICPNL

1009 route de l'Église

Québec - QC - G1V 3V7

Tél : 1+(418) 255 - 0345

emmanuel.sabouret@gmail.com

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • LinkedIn Social Icon

​© 2013 Emmanuel Sabouret

  Tous droits réservés

  www.cognition-academie.com